Hêtre ou ne pas être ... question de racines ?

 

 

 

 Je suis originaire de " Peysot ", un quartier situé

 au coeur de la forêt des Hautes-Landes de Gascogne.

 J'ai fabriqué mon premier pihet de Boha en 1978.

Dessin : Frédéric Vigouroux (c)
Dessin : Frédéric Vigouroux (c)

Né en 1961 à Bordeaux, Jean-Pascal aborde la musique vers l'âge de 7 ans. Il s'intéresse à la culture traditionnelle gasconne dès 1976 à travers le mouvement revivaliste, la cornemuse, les flûtes occitanes (fabrique ses premiers instruments) et l'accordéon diatonique. C'est dans les années 80 qu'il s'oriente vers les musiques improvisées (saxophones, flûte traversière) et devient musicien professionnel à Toulouse. Il multiplie alors les expériences musicales, les approches instrumentales (guitare, claviers, clarinettes, violon...) et les voyages (nomadus tropicus) à l'étranger. Il est titulaire du DE de professeur de musique en instruments traditionnels.

La cornemuse de Gascogne (“Boha”prononcer “bouho”), instrument populaire ancestral, possède des particularités uniques qui la distingue des autres cornemuses (une vingtaine de sorte environ) du domaine français. Couramment jouée jusqu’en 1914, elle a bien failli disparaître en 1957 avec le dernier sonneur traditionnel

Attaché au renouveau de la Boha, Jean Pascal joue et fabrique des cornemuses proches des modèles anciens mais aussi des instruments novateurs de tonalités plus graves ou polyphoniques.

 

Il préside par ailleurs l'association 1901 des Bohaires de Gasconha depuis 2006.

 

Cet  ALBUM PHOTO couvre la période de 1977 à 2014

Arcolan : autre site